Ais-je les moyens d’acheter ce bien?

RédactionNews

La première chose à réaliser avant de réserver un bien et de faire des fausses promesses aux vendeurs ou agences immobilières, c’est de calculer votre potentiel d’achat en établissant un budget avec l’aide d’un expert en crédits hypothécaires. Vous trouverez quelques informations utiles pour vous guider à travers les différents processus.

«Ce ne sont que les riches qui peuvent accéder à la propriété immobilière» C’est le thème actuel que nous retrouvons dans la presse et  dans les médias depuis plusieurs mois. Le fait est que les prix des biens immobiliers en Suisse ont fortement augmenté ces dernières années. En Suisse, les appartements en PPE coûtent en moyenne 650 000 ou 750 000 francs suisses. Pour les maisons individuelles, les acheteurs doivent souvent envisager de dépasser le million de francs.

Une situation financière minimale

Des exigences strictes s’appliquent actuellement si l’on veut obtenir un crédit immobilier. Selon les normes minimales actuelles de l’Association suisse des banques, un client doit apporter lui-même au moins 20 % des fonds. Un certain support financier est encore possible si le client possède des avoirs dans le 3ème pilier ou des fonds de prévoyance dans sa caisse de pension (LPP).

Quels sont les types de fonds propres qui peuvent être pris en compte actuellement et comment les considérer?Les avoirs bancaires ou cash sont les fonds propres les plus importants à obtenir, ceux-ci vont déterminer le montant hypothécaire maximum que vous pourrez requérir. Ensuite viennent les titres financiers, les assurances ou comptes 3ème pilier, une donation ou un héritage ou enfin les fonds de la caisse de pension (LPP).

Attention! Si vous n’avez que des fonds de la caisse de pension ils ne pourront dans la grande partie des cas pas suffire pour obtenir un financement. Actuellement selon l’ASB (Association Suisse des banques) la norme minimale est que vous apportiez un montant de 10% de fonds autres que des fonds de caisse de pension (LPP).

Par exemple:

  • Prix d’achat de CHF 1’000’000.-
  • Fonds propres issus de la caisse de pension (LPP) : 150’000.-
  • Fonds propres autres que LPP (cash, héritage, 3ème pilier, etc…) : 100’000.- minimum.
  • Crédit octroyé: CHF 750’000.-

Il ne faut pas oublier non plus que les exigences en matière de revenus sont élevées. Le coût d’un bien immobilier, que vous devrez prévoir dans votre budget, ne doit pas «dépasser» plus d’un tiers de votre revenu brut. Les taux d’intérêt actuels extrêmement bas ne sont pas utilisés dans le calcul de la capacité financière. Un taux d’intérêt “sécuritaire” moyen à long terme de 5% s’applique pour ce calcul théorique.